Chicago : Navy Pier et Gay Pride

Le grand large

Le grand large

Le Navy Pier, autre lieu obligé de Chicago, est une longue, très longue jetée s’avançant dans le lac Michigan. L’endroit plaît aux enfants : lors de notre visite, une énorme machine à bulles dispensait aux quatre vents de généreuses écumes.

Rien de tel qu'une petite mousse !

Rien de tel qu’une petite mousse !

L’on trouve au Pier boutiques, musées, restaurants, mais ce qui est frappant dans cet endroit si loin des océans est la ferme impression d’être en bord de mer. Les grands voiliers, les drapeaux claquant au vent, l’azur insondable et l’étendue liquide à perte de vue, tout nourrit cette ambiance d’urgence aventureuse qui s’empare du visiteur de ports.

P1160285 (2)

Il est vrai que de longues traversées – terrestres – avaient Chicago pour origine. La fameuse Route 66 débutait ici, pour s’achever, près de 4000 kilomètres plus loin, à Santa Monica en Californie. Un panneau historique célèbre la mémoire de la Mother Road, à deux pas de la salle – tout aussi historique, dans un autre domaine – du célèbre orchestre symphonique de la ville.

Le premier pas de la longue Route 66

Le premier pas de la longue Route 66

 

Dans les couloirs du Chicago Symphony

Dans les couloirs du Chicago Symphony

Le hasard a voulu que nous soyons sur place pour le défilé annuel de la Chicago Pride, manifestation homosexuelle qui s’est répandue dans le reste du monde démocratique depuis quelques décennies. Le défilé en soi n’offre pas grand intérêt, à moins que vous ne soyez amateur de malabars en slip ou de drag queens chaussant de grosses lunettes roses.

Char à malabars

Char à malabars

Mais elle permet de mieux comprendre une certaine jeunesse et une culture underground qui demeure une facette vivace de l’Amérique. Le rassemblement, de fait, dépasse la simple vocation « fierté gay » : c’est un plébiscite anti-Trump, pro-minorités, revendiquant sa liberté (mais le simple fait que cet événement puisse avoir lieu est déjà en soi une preuve de cette liberté tant convoitée).

Un motto de la pride

Un motto de la pride

L’on y affirme sa tolérance, ou plutôt une certaine idée de la tolérance. La fête ne réussit pas à certains, accablés par l’alcool ou l’abus de fumette. Son odeur aigre est omniprésente, sans que les flics ne tentent quoi que ce soit à l’encontre des consommateurs s’exhibant sans complexe.

Pas mal pour calibrer son écran

Pas mal pour calibrer son écran

J’ai pu observer des près des policiers pendant le défilé. Sympathiquement pris à partie par les manifestants, ils conservaient pour autant une attention aiguë. Leur regard se portait souvent, et avec acuité, sur le toit des bâtiments. Je supposais qu’ils redoutaient l’attentat d’un sniper qui, de là-haut, aurait pu faire un massacre. Rien de tel ne devait se produire, heureusement, et seule un échauffourée entre deux spectateurs accaparés par leurs paradis artificiels a pu porter une ombre sur cet après-midi plutôt bon enfant.

La police avec nous !

La police avec nous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s