A Mérida

Nous rejoignons Mérida. Pour cette fois-ci, nous avons choisi une annonce de AirBnb, qui promettait une maison entière pour le prix d’une chambre d’hôtel. On pensait cela possible seulement dans les clips publicitaires, mais pour le coup, c’est vrai. Il y a une cour pour parquer la voiture, un hall de bonne taille, deux belles chambres, une cuisine tout équipée et une grande piscine. L’endroit est si étendu que deux réseaux de wifi ont été installés ici afin de garantir une couverture dans chaque pièce. Et, bien sûr, tout est climatisé, et d’une propreté irréprochable.

Cour et entrée du logement

Cour et entrée du logement

A l'intérieur

A l’intérieur

Il serait difficile, avec la meilleure volonté du monde, d’en dire autant du quartier, qui n’agresse pas le visiteur par son pimpant. Heureusement, Uber est très populaire par ici. Pour moins de trois euros nous sommes conduits au centre ville, à deux kilomètres.

A Mérida

A Mérida

« Mérida est une cité calme, me dit un chauffeur. Et avec pas mal d’étrangers. Vous voyez ces maisons colorées à l’approche de la place centrale ? Les Américains aiment bien les acheter. Il viennent passer ici leur retraite ».

Les Américains, mais cela ne pose pas de souci ? On entend tellement de choses à ce sujet…

« Non, pas avec ceux-ci. Tout se passe bien. Nous avons aussi des acheteurs canadiens, mais ils préfèrent s’installer en bord de mer ».

Je lui demande s’il est du coin. « Non, je viens du D. F. (Distrito federal, région de la capitale). Trop de problèmes par là-bas. Je suis venu ici. Ici, c’est tranquille. »

Des problèmes ?

« J’étais employé de banque. Des voleurs sont entrés. J’ai pris deux balles là (il désigne la droite de son abdomen). J’ai passé plusieurs années à l’hôpital. Alors, dès que j’en suis sorti, c’est pour venir ici, dans le Yucatan. « 

« A Mérida, vous n’aurez pas de problème avec la police, ajoute-t-il. Là-bas, au D. F., toute la police est corrompue, et de mèche avec les bandits. »

Le soir même, la télé mexicaine avance le nombre de 91 homicides dans le pays pour l’an passé – 91 par jour, bien entendu. On parle peu en France de cet épouvantable massacre, pourtant incomparablement plus meurtrier qu’aux Etats-unis voisins, comme si tout ce qui se passait au sud du Rio Grande n’était pas digne d’intérêt. Mais il est des pays qu’on adore détester.

Vendeuse de journaux

Vendeuse de journaux

Mérida semble plaire aux étrangers, mais on ne parle pas ici du touriste de base adepte de la Riviera Maya. On est davantage dans le domaine du durable-ethnique-énergies douces. Le fait que des Américains cherchent à acheter des maisons au centre ville dénote un intérêt authentique (et peut-être trop angélique, la question se pose) pour un certain art de vie sous les tropiques. On présume que les étrangers viennent ici en quête d’une certaine vérité, d’exotisme léger où tout vient vous rappeler que vous n’êtes pas chez vous, sans toutefois vous mettre mal à l’aise. Le centre s’anime autour d’une vaste place où se rallient chaque soir des milliers d’oiseaux. De nombreuses boutiques brassent une foule colorée. Au centre des carrefours, les policiers locaux revêtus d’un large couvre-chef accompagnent leurs consignes de gestes élégants. Des places plus petites, à quelques rues de là, accueillent des pistes de danse où Mexicains de tout âge viennent se détendre au son de succès des Caraïbes. Oui, la vie semble facile, pour qui ne crie pas misère, dans cette ville du Yucatan.

Police sans stress

Police sans stress

"Cuidado con el perro" - une boutique de fringues qui a du chien

« Cuidado con el perro » – une boutique de fringues qui a du chien

Musée du Monde Maya

Musée du Monde Maya

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s