Vers le Nevada et au-delà

La seconde partie du voyage commence. Nous ferons une boucle à partir de l’aéroport McCarran, à Las Vegas. Autour de la ville des jeux se trouve une exceptionnelle collection de paysages, d’une grande diversité et tous remarquables. Pris individuellement, chacun d’entre eux est si époustouflant qu’il mériterait le voyage à lui seul.

nevada-trajet1.png

Nous irons au Désert de la mort, à Sedona, à la Forêt pétrifiée, au Canyon de Chinle et au Grand Canyon. Cette année nous ne visiterons pas d’autres endroits prestigieux, soit parce que nous y sommes déjà allés (Monument Valley, lac Powell, Antelope Canyon, Bryce…) soit faute de temps (Mojave, Valley of Fire, Canyonwalk…)

Nous décollons vers 9h30 de Dallas pour arriver à McCarran aux alentours de 10h30, heure locale (avec un décalage de 2 heures avec le Texas). Le vol low cost s’est bien passé, tout du moins selon les standards du low cost (sièges basiques, espace réduit, prestation toutes payantes, retards au décollage et à la remise des bagages). Comme voiture de location, nous aurons une Kia, un 4×4 qui ferait figure de monstre sur les routes européennes mais passant complètement inaperçu par ici.

Première étape obligée au supermarché Walmart (8060 West Tropical Parkway, Las Vegas, sur notre route). Il s’agit d’acheter de quoi manger et surtout boire avant d’affronter le désert. On prend de l’eau, beaucoup d’eau, une glacière toute simple en polystyrène et des glaçons. Le système de refroidissement est rudimentaire mais nous avons déjà constaté qu’il permet de conserver les aliments au frais, même dans une voiture chauffée à blanc. Pragmatique, simple, cheap, vraiment américain, quoi.

P1100903

Titus Canyon

En chemin nous croisons une station service dédiée aux extra-terrestres. Enfin, aux touristes gogos qui viennent dans le coin (la zone 51 n’est pas loin) guetter l’apparition des ET. Nous entrons. Le lieu est bébête, pas très drôle et finalement plutôt tristouille. Tous les Aliens décorant casquettes ou mugs ont la même tête standard verte aux gros yeux et je cherche en vain les références aux cas étranges de l’âge d’or des OVNI, ceux relatés dans les albums de Lob et Gigi qui me faisaient jadis dresser les cheveux sur la tête.

lobgigi

Après un détour dans la ville fantôme de Rhyolite – où ne subsistent que quelques pans de constructions de cette antique mine d’or – nous engageons le 4×4 dans le défilé de Titus Canyon, seuls entre ravins à pic et roches à face de Titans.

P1100880

Rhyolite, ville fantôme

 

Advertisements

4 réflexions sur “Vers le Nevada et au-delà

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s